Italie, Rome s’est alertée pour une histoire bidon !!

Un momento del servizio delle unità cinofile nella metro di piazza di Spagna, a Roma, 19 settembre 2017. "A fine mese, a causa dei mancati pagamenti, saremo costretti a sospendere i nostri servizi di sicurezza nelle metro di Roma, compreso quello con le unità cinofile per i controlli antiterrorismo". A parlare è il titolare della società 'Mib security and service', Amedeo Pantanella, che lancia un appello ad Atac, la municipalizzata per i trasporti di Roma Capitale, affinché "paghi gli arretrati di un anno ai dipendenti del servizio di sicurezza". ANSA/ANGELO CARCONI

« L’alerte du citoyen tunisien est toujours d’actualité » mais « l’histoire fait l’objet d’une enquête plus approfondie ». Cela a été annoncé par le siège de la police de Rome sur le signal de l’ambassade d’Italie à Tunis contenue dans une lettre anonyme dans laquelle il était question d’une menace terroriste possible à Rome par Atef Mathlouthi. « Le citoyen tunisien n’est pas considéré comme un danger réel et actuel », a ajouté le siège de la police.

La femme du tunisien « des accusations injustes contre Atef » – « Je suis italienne et je vis en Sicile, mon mari est en Tunisie, vit et travaille là bas pour garder nos enfants et parce qu’il a le permis de séjour qui a expiré, pendant des années, il n’a pas pu retourner en Italie. Nous vivons donc très mal, nous avons 4 enfants, nous voulons qu’il revienne. Un de nos enfants, après les nouvelles, ne mange pas, a très peur et ne veut pas aller à l’école.  »

« Et la police est arrivée, on m’a dit que mon mari était recherché à Rome, et il y a deux semaines, je suis allé le voir comme vous le voyez dans l’image: la charge est déplacée, c’est absurde, mon mari n’est pas à Rome » , poursuit Béatrice, qui mentionne un problème de travail entre son mari et un mari d’une femme en Tunisie. « Atef a toujours suivi une action en justice pour obtenir un visa, il n’a jamais échappé aux contrôles de police, n’a pas d’attachement à Rome ou des intérêts de toute nature, nous allons essayer de prouver son innocence. C’est une accusation injuste et diffamatoire « , explique l’avocat de l’homme.

 

Source: http: //www.tgcom24.mediaset.it/cronaca/lazio/tunisino-segnalato-rientra-l-allarme-terrorismo-a-roma_3130553-201802a.shtml

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*