Futsal, boîte de nuit et supersub : le parcours tumultueux de Ben Yedder !!

Wissam Ben Yedder n’a jamais porté le maillot de l’équipe de France ? FAUX ! Il a déjà endossé la tunique bleue à six reprises… en futsal, du temps où le Franco-Tunisien de 27 ans brillait sur terrain réduit.

Appelé ce jeudi par Didier Deschamps pour disputer les rencontres amicales face à la Colombie et la Russie, les 23 et 27 mars, l’attaquant du FC Séville s’est révélé dans le Val-d’Oise, à Garges-les-Gonesse, où il a passé sa jeunesse et son adolescence.

Le futsal, la CFA puis l’élite

Brillant dans les petits espaces et adroit devant le but, Ben Yedder fait partie des rares joueurs qui ont réussi la passerelle entre le futsal et le football, avec l’ancien caennais Youssef El Arabi ou le Belge Eden Hazard.

Après avoir explosé à Garges, en salle, le natif de Sarcelles a rejoint l’UJA Alfortville pour sa première expérience à onze en extérieur.

En CFA, il claque neuf buts en 23 matches à l’époque et attire le regard des recruteurs. Lille, Strasbourg et Toulouse sont sur les rangs pour accueillir la pépite venue du futsal. Ben Yedder rejoint la Ville Rose, découvrant l’élite à plus de 20 ans, sans être passé par la case centre de formation.

Pendant deux saisons, la nouvelle recrue s’assoit (très) souvent sur le banc ou part renforcer la CFA. Son bilan est famélique après deux exercices : 1 but en 13 matches.

Il met deux ans à percer en L1

Mais Alain Casanova croît en sa pépite, et sa persévérance paye. Différent de ce qu’on trouve habituellement à la pointe des attaques de L1, le petit Ben Yedder (1,70 m) fait enfin parler sa mobilité et sa vivacité dans la surface adverse.

Et il empile les buts, 15 en moyenne par saison entre 2012 et 2016 avec Toulouse (15, 16, 14, 17). De quoi en faire une valeur sûre du championnat de France, et un candidat de plus en plus sérieux à l’équipe de France.

La fiche de Wissam Ben Yedder

Né le 12 août 1990 à Sarcelles (95)
27 ans
1,70 m ; 68 kg
Attaquant

Clubs : Garges futsal (2000-2007), US Saint-Denis (2007-2009), UJA Alfortville (2009-2010), Toulouse (2010-2016), FC Séville (depuis 20016)

6 sélections en équipe de France futsal, 3 sélections en équipe de France espoirs

Palmarès : néant

229 matches de championnat (CFA, Ligue 1, Liga), 89 buts.
14 matches de Ligue des Champions, 12 buts.

Pour cela, Ben Yedder devait franchir ce fameux palier, se frotter au haut niveau et confirmer dans un championnat plus relevé ou sur la scène continentale ses bonnes dispositions. L’OM et l’OL lui ont fait les yeux doux, mais Ben Yedder a filé en Espagne, à Séville.

Virée nocturne

Un championnat où il retrouve Antoine Griezmann, son ancien compère de l’équipe de France espoirs. Mais leur association a surtout brillé hors du terrain, en 2012 : les deux attaquants, alors qu’ils se trouvaient en stage de préparation au Havre, avaient été virés après une escapade en boîte de nuit à Paris (avec Yann M’Vila, Chris Mavinga et Mbaye Niang).

Un épisode quasi rédhibitoire pour les cinq hommes dans leur volonté de jouer avec les A, avec une longue suspension à la clé. Si Griezmann, avec la réussite que l’on connaît, a finalement rejoint les Bleus 18 mois plus tard, les autres ont quasiment disparu des radars de Didier Deschamps ensuite.

« Il a une chance »

Enfin, pas tout à fait en ce qui concerne Ben Yedder. « Il fait partie des joueurs qu’on suit. Il a une chance », disait Didier Deschamps en septembre 2017, en réponse à l’absence du Sévillan dans sa liste pour les matches face à la Bulgarie et la Biélorussie, malgré son très bon début de saison.

Six mois plus tard, le Franco-Tunisien touche enfin au but, et il n’a pas caché sa grande joie sur Twitter.

S’il profite surtout des absences sur blessure de Coman, Lacazette et Fekir, Ben Yedder a néanmoins un énorme coup à jouer en vue du Mondial 2018.

Meilleur buteur français de la Ligue des Champions cette saison (10 buts) – seulement devancé par Cristiano Ronaldo (12) – il fait partie des gâchettes tricolores les plus efficaces toutes compétitions confondues, si l’on ajoute ses trois réalisations en championnat  et cinq autres en coupe.

19

Avec 19 buts toutes compétitions confondues, Wissam Ben Yedder est le troisième meilleur buteur français cette saison.

Pas plus tard que mardi, le Manchester United de José Mourinho a fait les frais de l’efficacité de celui qui peut encore opter pour la sélection tunisienne, s’il ne joue pas face à la Colombie et en Russie.

Entré en cours de match, Ben Yedder a fait plier MU en six minutes avec un doublé qui envoie son équipe en quarts de finale de la Ligue des Champions (2-1). Suffisant pour prouver au sélectionneur qu’il peut répondre présent dans les grands rendez-vous, après son triplé en poule face à Maribor et ses trois buts en deux matches contre Liverpool.

Joker à Séville depuis quelques mois

Surtout, le joueur de 27 ans présente un profil atypique, différent des Giroud, Lacazette ou Mbappé. Et il peut se muer en « supersub » dans une équipe de France où les remplaçants font rarement la différence en cours de match.

Un rôle dont il doit se contenter à Séville depuis l’arrivée sur le banc de Vincenzo Montella cet hiver, qui lui préfère Muriel pour occuper seul la pointe de l’attaque mais n’hésite jamais à dégainer son joker en cours de partie.

S’il aspire à jouer plus en Andalousie, Ben Yedder n’en demandera sans doute pas tant en équipe nationale, où il espère pouvoir se faire une place dans un secteur offensif ultra-concurrentiel, même avec les absents, puisque Griezmann, Giroud, Mbappé, Martial et Thauvin sont des candidats tout aussi sérieux pour les deux prochains matches.

Mais Ben Yedder en a vu d’autres…

B.M.

source: http://www.leprogres.fr/sports/2018/03/15/futsal-boite-de-nuit-et-supersub-le-parcours-tumultueux-de-ben-yedder

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*