Mondial 2018: la Tunisie y est presque !

Europe: l’Allemagne sereine, la France a peur

L’Europe fournit le plus gros contingent d’équipes participant à la Coupe du monde: 14, en incluant la Russie, déjà qualifiée en tant que pays-hôte. Mais seule la Belgique s’est déjà assuré une place au tournoi mondial avant les deux dernières journées.

D’autres nations sont toutefois très bien parties pour se qualifier soit lors du premier, soit lors du second match de cette fenêtre internationale: l’Allemagne compte cinq points d’avance en tête de son groupe C, l’Angleterre autant en tête du groupe F, la Serbie en a quatre en tête du groupe D. L’Espagne aussi est plutôt sereine.

Le Portugal et la France sous la menace

En revanche, dans ces qualifications où seul le premier de chacun des neuf groupes est directement qualifié, d’autres nations majeures ne sont pas encore tirées d’affaires: ainsi le champion d’Europe portugais n’est que deuxième de son groupe B, trois points derrière la Suisse. Et la France n’a qu’un point d’avance en tête de son groupe A, avant un déplacement périlleux en Bulgarie.

Les huit meilleurs deuxièmes de groupe (tous sauf un, donc), s’affronteront en novembre dans des barrages en matches aller et retour. Les quatre vainqueurs complèteront le plateau européen présent en Russie.

Afrique: le Nigeria et la Tunisie y sont presque

Cinq places, aucun qualifié pour l’heure. Il y a un match en octobre et le dernier en novembre. Leader du groupe de «la mort», où l’Algérie et le Cameroun (champion d’Afrique en titre) sont hors course, le Nigeria (10 points) peut se qualifier contre la Zambie, son seul poursuivant, pour la 6e phase finale d’un Mondial de son histoire, le second d’affilée.

La Tunisie, leader (10 pts) du groupe devant la RD Congo (7 pts), s’approche également d’une qualification. De même pour l’Egypte dans le groupe E, en ballottage favorable.

 

 

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*